Communiqués & contacts

Luttes des femmes et des minorités de genre :

Nous serons à nouveau dans la rue le 6 mars 2016, toujours plus nombreuXses et plus déterminéEs

6 000 en 2015

Depuis 3 ans maintenant, en réponse aux appels d’une Assemblée générale à l’initiative du Collectif 8 Mars Pour touTEs, nous descendons dans la rue pour affirmer la nécessité et la dynamique grandissante d’un féminisme non-excluant qui suscite plus d’adhésion à chaque édition.

Cette mobilisation croissante, s’oppose à toutes les tentatives d’enterrer les luttes féministes ou de les instrumentaliser. Nos manifestations, rayonnantes et déterminées le démontrent un peu plus chaque année, nos luttes sont plus que jamais d’actualités et force de renouveau politique.

Parce que nous sommes féministes, nous refusons la conception d’un modèle unique d’émancipation. Notre féminisme se fonde sur la légitimité des premièrEs concernéEs à décider de leurs stratégies de lutte contre les violences et discriminations qu’elles subissent.

Non, le patriarcat n’opère pas de la même façon selon que l’on est travailleuRse du sexe, trans, femme voilée, valide ou pas, ou blanche hétéro.

Nous rejetons une lecture bourgeoise, condescendante et colonialiste de nos choix. Nous nous battons contre celles et ceux qui excluent a priori certaines femmes des débats, les catégorisant et sous-entendant que celles-ci sont trop aliénées pour réaliser ou être capables de combattre leur oppression.

Nous affichons clairement notre volonté : permettre à touTEs de s’exprimer et lutter contre celles et ceux qui nous enferment, parlent à notre place ou instrumentalisent nos luttes.

Des luttes, plus que jamais d’actualité !

Doubles journées de travail, inégalités salariales, harcèlement dans l’espace public, sur le lieu de travail et dans l’intimité, violences sexuelles, violences et discriminations sexistes : voici le lot quotidien des femmes et des minorités de genre.

L’égalité est instrumentalisée par des organisations politiques et institutionnelles qui refusent de la prendre en compte, tout en cautionnant les violences les discriminations et violences sexistes. L’égalité semble désormais servir de paravents aux réactionnaires, aux sécuritaires et aux racistes. Pire : leurs manœuvres renforcent ces violences, en excluant certaines catégories de femmes des espaces féministes et de l’espace public.

L’austérité, la casse du droit du travail, la fermeture des frontières et les lois racistes, c’est la dégradation de notre santé et de notre accès aux soins, au logement et à l’éducation, mais, c’est également la restriction de notre liberté de circulation et d’installation tout comme l’augmentation du volume de travail domestique ou encore de la contrainte (économique et politique) à la vie conjugale même lorsque celle-ci est source de

Samedi 6 mars, 14 heures, Belleville

En 2015, 30 associations avaient signé l’appel et occupé la rue. La manifestation avait rassemblé 6000 personnes, soit deux fois plus qu’en 2014.

Elle est organisée par une Assemblée Générale féministe, rassemblée à l’initiative du Collectif 8 Mars Pour TouTES, (https://www.facebook.com/Collectif8MarsPourToutes/info/) qui rassemble des individuEs et des collectifs.

Avec le soutien : du Collectif 8 Mars Pour TouTES, d’OUTrans, de Fightback, de FéminiCités, des Méduses – Groupe d’autodéfense Féministe, du Réseau Pluri-Artistique et Multi-Culturel – De Profundis, du Collectif La Rage, de CongoActif, de FièrEs, de l’Observatoire des Transidentités, d’Acceptess-T, de Femmes en Lutte 93, de MWASI, de Garçes, d’HomoSFèRe (LGBT de SFR), du STRASS (Syndicat du TRAvail Sexuel), des Peaux Cibles – Collectif de Féministes Afro-descendant.e.s (Rennes), du Collectif Existrans, du Collectif des Femmes de Strasbourg St Denis, du MAG Jeunes LGBT, du Collectif Droits et Prostitution, du Parti Pirate, du Collectif Féministe Pour l’Egalité, de SOS Homophobie, des Roses d’Acier, des Ourses à Plumes, de Génération Palestine, d’Act Up-Paris, de FLUO (Fédération Libertaire Unitaire Ouverte), Pride de Nuit, Association de lutte contre l’islamophobie et les racisme – Paris XXème, NPA (Nouveau Parti Anticapitaliste), Mamans Toutes Egales (MTE), KÂLI, AIDES, le RAAC-sida (Réseau des Associations Africaines et Caribéennes agissant en France dans la lutte contre le sida)

https://festivalfeministeparis2016.wordpress.com/

Contact presse : 06.79.92.75.31 et 07.85.45.97.08

facebook-667456_640

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s